OwlTail

Cover image of 4ème de couverture

4ème de couverture

« 4ème de couverture », une émission littéraire d’une demi-heure sur Radio Judaica.J’invite un lecteur - de tous les horizons - à venir parler d'un roman qui l’a marqué, ému ou amusé. Seule contrainte : pas un livre qui vient de sortir. C’est l’occasion de découvrir des oeuvres souvent oubliées.

Weekly hand curated podcast episodes for learning

Popular episodes

All episodes

Read more

« 4ème de couverture », une émission littéraire d’une demi-heure sur Radio Judaica.J’invite un lecteur - de tous les horizons - à venir parler d'un roman qui l’a marqué, ému ou amusé. Seule contrainte : pas un livre qui vient de sortir. C’est l’occasion de découvrir des oeuvres souvent oubliées.

Ep47. "Portrait d'un mariage" de Nigel Nicholson avec Gilles Paris

Podcast cover
Read more

Gilles Paris: "Certains coeurs lâchent pour trois fois rien" (Flammarion 2021)

"Portrait d'un mariage" de Nigel Nicholson (Stock 1973)

Nigel Nicholson est le fils de Harold Nicholson, diplomate et journaliste et de Vita Sackville-West, célèbre romancière (1892-1962). Il raconte ses parents qui se sont mariés par amour et dont l'affection n'a cessé de croître "bien que chacun d'eux ait été infidèle à l'autre". "Tous deux aimèrent des personnes de leur sexe". 

En alternance, il y a  des passages du journal de Vita Sackville-West qui explore sa famille, sa passion pour Violet Trefusis et pour Virginia Woolf et les commentaires de son fils, Nigel Nicholson.


Irresistible, léger avec un parfum de scandale et de grande liberté.

Choix musical : Michel Jonasz "La maison de retraite" et Washed out "Haunt"

Mar 01 2021

31mins

Play

Ep 46. Anaïs Jeanneret "Dans l'ombre des hommes" avec Michel Draguet

Podcast cover
Read more

Michel Draguet :  "Mémoires Berbères" (Fonds Mercator 2020)

Anaïs Jeanneret "Dans l'ombre des hommes" (Albin Michel 2021)

Louise, mariée depuis 23 ans à Philippe Dumont, secrétaire d'état au ministère des Fiances, apprend qu'il a reçu un pot de vin sur un compte illicite dans les Caraïbes, pour favoriser le rachat d'une affaire par un de ses amis, Pierre Bergot. Qu'il l'a trompe avec sa secrétaire la secoue moins que sa malhonnêteté. Elle le quitte du jour au lendemain. 

Jusque là, Louise écrivait, vivait sa vie avec discrétion, à l'écart de la politique. A cause de cette affaire, elle sera villipendée, injurée, accusée d'être à l'origine du rapprochement entre Bergot et son mari, pour favoriser sa carrière de romancière puisqu'il possède des journaux, des magazines et des sites web. 

Il est question de cyberharcèlement, de liberté aussi.

Sur la 4eme de couverture, il est écrit: Tout perdre du jour au lendemain. Quitter Paris et les privilèges d’un milieu envié mais impitoyable. Fuir son mari poursuivi pour trafic d’influence. Devenir la proie d’un infernal harcèlement sur les réseaux sociaux et dans la presse parce que « femme de ».

Choix musical : Rolling Stones "Living in a Ghost Town" et  M : "Massai"

Feb 22 2021

30mins

Play

EP 45.Joan Didion: "L'année de la pensée magique" avec Stéphanie Busuttil-Janssen

Podcast cover
Read more

Joan Didion:  "L'année de la pensée magique" (Grasset 2005. Traduit en français par Pierre Demarty)
 Prix Médicis essai 2007. National Book Award

Une soirée ordinaire, fin décembre à New York. Joan Didion s'apprête à dîner avec son mari, l'écrivain John Gregory Dunne - quand ce dernier s’écroule sur la table de la salle à manger, victime d'une crise cardiaque foudroyante. 

Le livre a été écrit entre octobre et décembre 2004.
Pendant cette année, elle revit quarante ans de vie commune. Il y a les lieux, les rencontres, leurs échanges, ses réflexions… elle explore avec une minutie presque maniaque le monde parallèle où vivent ceux qui ont perdu un proche. 

Elle décrit la souffrance, l'incompréhension, l'incrédulité, la méditation obsessionnelle autour de cet événement si commun et pourtant inconcevable : la mort d'un être cher. 

Choix musical : George Gershwin "Rhapsody in blue" et Gilbert Bécaud: "Je reviens te chercher"

Feb 15 2021

29mins

Play

Ep 44. Daniel Arasse "On n'y voit rien" avec Thibaut de Coster

Podcast cover
Read more

Daniel Arasse : On n'y voit rien (Denoël 2000)

En six courtes fictions narratives qui se présentent comme autant d'enquêtes, de Velázquez à Titien, de Bruegel à Tintoret, Daniel Arasse s’interroge sur la compréhension de la peinture.
Un point commun entre les tableaux qu'il décrit : nous ne voyons rien de ce que la peinture nous montre. Mais ce rien, ce n'est pas rien.

Et il pose des questions essentielles:
Que fait-on quand on regarde une peinture ? À quoi pense-t-on ? Qu'imagine-t-on ? 
Comment dire ce que l'on voit ?  
Comment l'historien d'art peut-il interpréter ce qu'il voit?

Choix musicaux : Barbara "Maitresse d'acteur" et Beethoven: symphonie n° 7 op 92 le 2ème mouvement allegretto.

Feb 08 2021

29mins

Play

Ep43. Marie-Pierre Dillenseger : "Oser s'accomplir" avec Sandrine de Montmort

Podcast cover
Read more

Sandrine de Montmort : "Vivre pour apprendre" (Editions Fauves 2021)

Marie-Pierre Dillenseger "Oser s'accomplir; 12 clés pour être soi" (Editions Mama 2019)

Savoir être soi au cœur d’un monde de plus en plus pressant est essentiel pour conserver son énergie. Ce livre présente douze clés issues de la pensée chinoise pour y parvenir en identifiant les pièges qui nous éloignent de nous-même, de façon à retrouver notre chemin personnel.

Chacun des douze chapitres opère comme un antidote adapté à une situation particulière d’inconfort ou de questionnement, et propose des solutions concrètes.

Choix musical : Seal "The best of me" et Whitney Houston : "Step by Step"

Feb 01 2021

29mins

Play

Ep 42.Ivan Jablonka "Un garçon comme vous et moi" avec Ariane Bois

Podcast cover
Read more

Ariane Bois : "L'amour au temps des éléphants" (Belfond 2021)

Ivan Jablonka "Un garçon comme vous et moi" (Seuil 2021)

Ivan Jablonka propose une "autobiographie de genre", en conjuguant  l’individuel, le social et l’historique. 
A l’appui de sa mémoire et de son érudition, il produit certains documents qui vont d’archives personnelles – un journal d’enfance, la vie en famille, des photos de classe, les jeux et les camarades, le rapport aux filles, le choix des études, le service militaire, un extrait de roman inachevé… – à des extraits de chansons ou de publicités d’époque.  Il dévoile  l'histoire d'une génération, il explore son enfance dans les années 1970-80 en trente-six chapitres, et en fait une « socio-histoire de [sa] garçonnité ».

Choix musicaux: Elton John "Like a candle in the wind" et Francis Cabrel: "Et petite Marie" 

Jan 25 2021

34mins

Play

Ep 41. Ralph Toledano «Le retour du phénix » avec Theresa Revay

Podcast cover
Read more

«Le retour du phénix » de Ralph Toledano (Albin Michel 2018) et Theresa Revay "La nuit du premier jour" (Albin Michel 2020)

Voyage initiatique dans les mystères du monde d'hier, à travers les villes éternelles que sont Rome et Jérusalem, "Le retour du phénix" est un roman intemporel.

En se mariant avec le prince Tullio Flabelli, Edith, issue d'une antique lignée de cabalistes sépharades, a adopté la vie aristocratique et les palais romains de son époux. Dix ans plus tard, en 1987, mère de trois enfants, sa relation avec Tullio évoque la dérive de deux continents. Le temps d'un été, le couple décide de retourner à Jérusalem. Edith y possède une maison, mausolée déserté de son passé marocain. Elle qui avait laissé une nation fondée sur des valeurs d'entraide retrouve un pays où le paraître l'emporte sur l'être. Mais rien n'est écrit d'avance, dans une région en guerre, où le moindre souffle d'air peut rebattre les cartes d'un univers menacé.

Choix musical : Barry White "You're the first" et Nina Simone "Feeling good"

Jan 18 2021

34mins

Play

Ep 40. Bernard Brizay, "Le Sac du Palais d'Eté" avec Christophe Dosogne

Podcast cover
Read more

Christophe Dosogne : rédacteur en chef du mensuel COLLECT Arts Antiques Auctions nous parle de Bernard Brizay "Le Sac du Palais d'Eté. Seconde Guerre de l'Opium"  (Editions du Rocher 2003)

Le Sac du palais d'Eté a été traduit et publié en Chine en 2005. Ce livre a obtenu en 2007 le prix Wenlin décerné par la Bibliothèque Nationale de Chine. Vendu à 300.000 exemplaires avec 3 réimpressions.

Il s'agit de l''expédition anglo-française en Chine en 1860.
Les 7 et 8 octobre 1860, le fabuleux palais d'Eté de Pékin, le Versailles chinois, est pillé par les Français et les Anglais, au terme d'une expédition militaire destinée à ouvrir la Chine au commerce occidental et surtout à l'opium que les Anglais produisent en Inde.
 Dix jours plus tard, sur ordre de lord Elgin, il est incendié en représailles aux tortures et à la mort de prisonniers, otages des Chinois. Pour la Chine - et pour le patrimoine de l'Humanité - la perte est immense, incalculable, irréparable. Le palais d'Eté, le Yuanming yuan (qu'il ne faut pas confondre avec l'actuel palais d'Eté de Pékin qui date de la fin des années 1880), était une des merveilles du monde. Il abritait une extraordinaire collection d'oeuvres d'art, amassée sur cent cinquante ans, et une bibliothèque inestimable. Tout fut pillé ou brûlé.
Bernard Brizay raconte une des plus grandes catastrophes culturelles de l'humanité, que les Chinois ont encore en mémoire.

Choix musicaux: Ryūichi Sakamoto: "The Last Emperor" de Bernardo Bertolucci (1987)

Ofra Haza et Goran Bregovic, Elo Hi : "La Reine Margot" de Patrice Chéreau (1994)

Jan 11 2021

31mins

Play

Ep 39. Junichirô Tanizaki: "Eloge de l'ombre" avec Pierre Rouy-Cartier

Podcast cover
Read more

"Eloge de l'ombre" de Junichirô Tanizaki  publié au Japon en 1933 et chez Verdier en 1978, traduit par René Sieffert. C'est un livre culte, une réflexion sur la conception japonaise de la beauté.

Tanizaki aborde plusieurs thèmes qui  expriment l'occidentalisation de la vie japonaise:
- L'architecture. Il a quelques pages sur les toilettes japonaises
- La notion de clair-obscur 

- La beauté japonaise parcourt ce livre avec les objets, la céramique, la cérémonie du thé et puis la beauté des femmes japonaises avec leur dents noires pour rehausser la blancheur de leur peau. 

- L'opposition entre tradition et modernité. 

- Une ode à la beauté poignante des choses fragiles. Parce que l’ombre est fragile.

Pierre Rouy Cartier a publié "L'ultime lettre" (Les Editions Abordables 2016)

Choix musical : Matsukaze de Hosokuwa et Philip Glass: "The hours" Arr. Michael Riesman - I'm Going To Make A Cake

Jan 04 2021

34mins

Play

EP 38. Santiago Amigorena "Le ghetto intérieur" avec Olivia Roussev

Podcast cover
Read more

Prix des libraires de Nancy 2019
Prix de la Renaissance Française 2019
Prix Choix Goncourt de la Roumanie
Prix Choix Goncourt de la Belgique
Prix Choix Goncourt de l’Italie

Buenos-Aires, 1940. Des amis juifs, exilés, se retrouvent au café. Une question : que se passe-t-il dans cette Europe qu’ils ont fuie en bateau quelques années plus tôt ? Difficile d’interpréter les rares nouvelles. Vicente Rosenberg est l’un d’entre eux, il a épousé Rosita en Argentine. Ils auront trois enfants. Mais Vicente pense surtout à sa mère qui est restée en Pologne, à Varsovie. Que devient-elle ? Elle lui écrit une dizaine de lettres auxquelles il ne répond pas toujours. Dans l’une d’elles, il peut lire : « Tu as peut-être entendu parler du grand mur que les Allemands ont construit. Heureusement la rue Sienna est restéeà l’intérieur, ce qui est une chance, car sinon on aurait été obligés de déménager. » Ce sera le ghetto de Varsovie. Elle mourra déportée dans le camp de Treblinka II. C’était l’arrière-grand-mère de l’auteur.

Santiago H. Amigorena raconte le « ghetto intérieur » de l’exil. La vie mélancolique d’un homme qui s’invente une vie à l’étranger, tout en devinant puis comprenant la destruction de sa famille en cours, et de millions de personnes. Vicente et Rosita étaient les grands-parents de l’auteur qui écrit aujourd’hui : « Il y a vingt-cinq ans, j’ai commencé un livre pour combattre le silence qui m’étouffe depuis que je suis né ». Ce roman est l’histoire de l’origine de ce silence.


Choix musical: Emma Peters "Gisèle" et Beethoven "Moonlight sonata"

Dec 28 2020

30mins

Play

Ep.37 Giono "Un roi sans divertissement" avec Marie-Laure de Cazotte

Podcast cover
Read more

Marie-Laure de Cazotte raconte son dernier roman "Ceux du fleuve" (Albin Michel) et "Un roi sans divertissement" de Jean Giono (1947)

L'histoire est celui d'un village perdu au coeur de la montagne dans lequel des habitants disparaissent les uns après les autres. La seule trace de leur enlèvement sont quelques gouttes de sang frais sur la route enneigée... On inspecte, on bat la campagne, puis on va en parler au Café de la route, chez Saucisse. Hiver après hiver, le mystère demeure, mais le capitaine Langlois s'obstine. Car ici, c'est devenu une habitude : au premier flocon, la peur est de retour. 

Choix musical: Ruth Morris Gray: Much Ado About Nothing - 'Sigh No More, Ladies' Juliette Gréco: "Un petit poisson, un petit oiseau" 

Dec 21 2020

28mins

Play

EP.36. Jim Harrison "Dalva" avec Camille Herry

Podcast cover
Read more

Dalva" de Jim Harrison (1988)

D'un balcon sur le Pacifique aux plaines du Nebraska, "Dalva" est un long souvenir. 
Pour reprendre le contrôle de sa vie, l'héroïne revient dans le ranch familial du Nebraska après avoir vécu quelques années à Santa Monica. Elle y retrouve ses chevaux, la maison de son enfance, les prairies où elle s'allonge parfois nue la nuit pour observer les étoiles, elle campe dans le désert, pourchasse les orages au volant de sa voiture, enfourche sa jument, plonge dans l'eau glaciale et hurle dans la nuit en espérant la réponse d’un coyote. 

Elle renoue aussi avec le souvenir des hommes qui ont marqué sa vie : son grand-père, qui s'est occupé d'elle, à la suite du décès précoce de son père, et Duane, l'Indien qui fut son premier amour, dont elle eut un fils qu'elle dut abandonner, n'étant alors âgée que de 15 ans... 

A l'approche de la cinquantaine, elle cherche à retrouver ce fils inconnu. Elle découvre alors l’histoire de sa famille liée à celle du peuple sioux. 
Avec de formidables descriptions de la nature, on plonge dans l'Amérique des grands espaces, des propriétaires de ranchs bourrus, des éleveurs de chevaux. 


Choix musicaux: Nick Mulvey "Moment Of Surrender" et Beautiful Chorus "Hymns of spirit/ Darling"

Dec 14 2020

29mins

Play

Ep 35. Alice Miller: "C'est pour ton bien" avec Lucie Mosneron Dupin

Podcast cover
Read more

"C'est pour ton bien; Racines de la violence dans l'éducation de l'enfant" de Alice Miller 1980. (Champs Flammarion 2015) 

Dans la préface, Alice Miller souligne que « l’opinion publique est loin d’avoir pris conscience que ce qui arrivait à l’enfant dans les premières années de sa vie se répercutait inévitablement sur l’ensemble de la société, et que la psychose, la drogue et la criminalité étaient des expressions codées des expériences de la petite enfance », et elle estime donc que sa « tâche est de sensibiliser cette opinion aux souffrances de la petite enfance, en [s]’efforçant d’atteindre chez le lecteur adulte l’enfant qu’il a été ».

La première partie du livre est consacrée à « la pédagogie noire » et à son terrible corollaire : la transmission transgénérationnelle de la violence. La deuxième partie de l’ouvrage est consacrée au devenir de sujets dont l’enfance a été détruite par leurs parents, analysé à travers trois études de cas : Moi Christiane F. 13 ans, droguée, prostituée, L’enfance d’Adolf Hitler et Jürgen Bartsch, un criminel qui met en lumière la gravité des carences affectives.


Choix musical. Camille:"La jeune fille aux cheveux blancs" et Dechen Monlam : 2016 Remaster par Choying Drolma et Steve Tibbets 

Dec 07 2020

26mins

Play

Ep 34. "Muriel Spark "La place du conducteur" avec Anne Pontegnie

Podcast cover
Read more

"La place du conducteur" de Muriel Spark Traduit de l'anglais par Alain Delahaye (Folio1987) Ecrit en 1970.

Lise, trente-quatre ans, s'apprête à quitter sa froide ville septentrionale pour aller passer des vacances sur la Riviera. Elle a un comportement bizarre. Elle achète un ensemble, jaune, orange, mauve-bleu et rouge, des couleurs tapageuses, qui ne lui ressemblent pas, elle dont l'intérieur est d'un goût parfait.  Elle éclate en sanglots devant ses collègues, elle qui est habituellement posée. Elle se fait remarquer en tenant des propos ridicules et en parlant trop fort à l'aéroport, à l'hôtel où elle est descendue, et dans un grand magasin. Elle confie à la charmante vieille dame qui l'accompagne qu'elle poursuit l'homme de ses rêves - un inconnu, qu'elle veut, qu'elle doit, absolument, rencontrer. Et à chaque homme qu'elle rencontre, elle dit  "Vous n'êtes pas mon type d'homme". Elle finit par retrouver celui qu'elle avait rencontrer dans l'avion, le neveu de la vieille dame: son assassin.

Pourquoi Lise cherche-t-elle à se faire tuer? Quelle vérité est donc la sienne ? Muriel Spark ne donne jamais de réponse. C'est la question qui importe.

Choix musicaux: Donny Hathaway "A song to you" et Peggy Lee/George Shearing "Do I love you" 

Nov 30 2020

36mins

Play

33. Edmund de Waal : "Le lièvre aux yeux d'ambre" avec Pauline Baer de Perignon

Podcast cover
Read more

Entre "La collection disparue" de Pauline Baer de Perignon (Stock 2020) et "Le lièvre aux yeux d'ambre"  de Edmund de Waal (Flammarion 2010), il y a plus d'un point commun: une enquête de famille, un monde perdu, une collection d'art spoliée par les nazis.

Chez Pauline Baer de Perignon, il s'agit de son arrière-grand-père, Jules Strauss, chez Edmund de Waal, sa famille, les Ephrussi qu'il suit d'Odessa au XIXème, à Paris au temps de Proust, à Vienne pendant la seconde guerre mondiale, puis à Tokyo en 1950. On suit l'itinéraire de netsuke qui retrouvent leur pays d'origine.

"Je ne suis pas historienne de l’art, j’ai simplement voulu mener une enquête, policière et sentimentale, sur les traces de ma famille, juive, spoliée." dit Pauline Baert de Perignon

 "Les tableaux voyagent et sont témoins de nos vies et de nos revers de fortune." 

Choix musicaux : Joao Gilberto & Caetano Veloso "Chega de Saudade" et Charles Trenet "L'âme des poètes"

Nov 23 2020

38mins

Play

Ep 32."Le petit sauvage" d'Alexandre Jardin avec Framboise Boël

Podcast cover
Read more

Un jour, Alexandre Eiffel s'aperçoit avec effroi qu'il est devenu une grande personne, un empaillé de trente-huit ans. Il a la maladie de l’adultie. Il est devenu ce qu’il s’était promis tout jeune de ne jamais devenir; un homme ennuyeux dans une vie faite répétitions, qui a réussi sa vie professionnelle avec une société de serrures, un mari domestiqué; sa femme est ravissante mais assommante.  

Un jour donc Alexandre retrouve son oiseau d’enfance dans une boutique. Le perroquet qui répète "Le Petit Sauvage, tu es fou " ranime la voix de son père et toute son enfance qu'il a trahie.  Alexandre laisse tout derrière lui, se fait passer pour mort, dans le but de renaitre dans la personne du  Petit Sauvage, le petit garçon cocasse qu’il avait été. 

Il rachète la maison de son enfance dans le midi de la France, retrouve la Société Secrète des Crusoé et ses anciens camardes. Il vit surtout une véritable passion avec Manon, la fille de son amour d'enfance. Elle contrôle les volcans, joue aussi à l'enfant. Il n'a pas pour autant envie d'une relation d'adulte avec elle puis va tout faire pour la reconquérir…

Choix musicaux: Alain Souchon "J'ai 10 ans" et Vivaldi "L'été"

Nov 16 2020

30mins

Play

Ep 31. "Impasse des deux palais" de Naguib Mahfouz avec Joan Condjts

Podcast cover
Read more

"Impasse des 2 palais" est suivi par "Le palais du désir" et "Le jardin du passé" qui formaient à l'origine un seul roman: "La trilogie du Caire"  de Naguib Mahfouz traduit de l'arabe par Philippe Vigreux. Ecrit en 1956 et paru chez Jean-Claude Lattès en 1985.

C'est un roman historique qui commence en 1917, pendant la Première Guerre mondiale, et se termine alors qu'éclate la Révolution égyptienne de 1919. C'est entre la fin du règne du roi Farouk et l'avènement de Nasser. Le politique, le religieux et le social y sont inextricablement mêlés.

 C'est aussi l'histoire d'une famille dont chaque membre représente une facette de la réalité sociale égyptienne. 

Choix musical : U2 "Pride" et Mozart: concerto pour piano 21. 1er mouvement 

Nov 09 2020

26mins

Play

Ep 30. Henry James "Portrait de femme" avec Giselle Croës

Podcast cover
Read more

Une jeune et belle héritière, Isabelle Archer, qui affronte la vie avec confiance, rejette deux prétendants honnêtes et sincères, pour se marier à un coureur de dot peu scrupuleux. Intelligente, orgueilleuse, droite, éprise de liberté, la jeune héroïne est pleine d'illusions et d'espoirs et veut choisir son destin. Elle connaît le malheur, tente de s'en sortir, puis se soumet, par devoir, à la triste vie qu'elle s'est créée elle-même.

Choix musical: Queen "Somebody to love" et Joseph Haydn : " She never told her love"

Oct 26 2020

30mins

Play

Ep 29. Jane Austen "Raison et sentiments" avec Christine Jordis

Podcast cover
Read more

 "Raison et sentiments" de Jane Austen et "Prudence et passion" de Christine Jordis

Jane Austen opposait deux soeurs qui proposaient deux regards sur la vie. Marianne s'abandonne à une passion qui menace de lui brûler les ailes, la sage Elinor prend le risque de perdre l'amour à force de tempérance. 

Christine Jordis transpose ce roman dans la France d'aujourd'hui, dominé par la tyrannie nouvel ordre moral. Elinor, toujours aussi prudente, qui s'appelle désormais Elena, retrouve Marianne, toujours aussi exaltée, lesquelles, lors de discussions enflammées débattent des questions qui les hantent : dans le tumulte ambiant, face aux pressions exercées, quel comportement adopter ? Faut-il s'engager, se replier sur soi, fuir ? 

Jane Austen nous prodiguait une leçon de vie, Christine Jordis la reprend à son compte et en posant une question: « Veux-tu la vérité ou plaire à un monde qui ment ? »

Choix musical : Johnny Cash : « Folsom Prison Blues »

Ray Charles: « Hit the road Jack »

Oct 19 2020

29mins

Play

Ep 28. Takeshi Kaikô "La muraille de Chine" avec Agnès Guillaume

Podcast cover
Read more

"La Muraille de Chine" de Takeshi Kaikô (Ed Philippe Picquier 1992) Taduit par Jacques Lalloz

Ecrit en 1959, l'auteur a alors 29 ans, "La Muraille de Chine, récit d'un fugitif " (la traduction exacte est Journal d'errance) est un long récit, rédigé, dit-on, en une nuit, qui évoque par sa forme même la pesanteur de la construction de la Muraille de Chine.

Dans ce récit historique, qui se situe dans la Chine du IIIème siècle avant Jésus-Christ, le narrateur, un simple paysan chinois, observe et relate froidement l'évolution qu'il perçoit depuis son village minuscule, le destin de ces esclaves arrachés à leur terre, l'emprise de l'Empereur qui a apporté la paix mais aussi la peur, le bouc émissaire, les Barbares, ces porteurs de mort qui sont une menace permanente. Et voilà tout un peuple, accablé par la fatalité, jeté par la haine dans une gigantesque entreprise : participer à l'œuvre commune, la grande muraille, qui scelle un système de bureaucratie rationalisé et égalitaire, sous la houlette du Grand Empereur. Il est question de mégalomanie, de révolte, de cet homme qui trouvera en lui-même la force de survivre, de poser ses briques d'argile et de partir vers le désert.

Musique: "Giant Heart" de The Angelcy et Gladiator "Progeny"

Oct 12 2020

29mins

Play