Cover image of Collège de France (Histoire)
(8)
Education
Courses

Collège de France (Histoire)

Updated 6 days ago

Education
Courses
Read more

Collège de France (Histoire)

Read more

Collège de France (Histoire)

iTunes Ratings

8 Ratings
Average Ratings
5
1
1
1
0

iTunes Ratings

8 Ratings
Average Ratings
5
1
1
1
0
Cover image of Collège de France (Histoire)

Collège de France (Histoire)

Latest release on Jan 18, 2020

Read more

Collège de France (Histoire)

Rank #1: 02 - Le Corbusier : paysages pour l'âge de la machine

Podcast cover
Read more
Jean-Louis Cohen
Architecture et forme urbaine
Collège de France
Année 2018 - 2019
Le Corbusier : paysages pour l'âge de la machine

L’enjeu du paysage est présent dans toute l’œuvre de Le Corbusier, que ce soit à titre latent ou à titre manifeste. Si certains de ses bâtiments font office de chambre claire captant les vues sur les territoires les entourant, d’autres, tels la chapelle de Ronchamp ou le couvent de La Tourette, sont déterminés dans leur conception même par le paysage dont ils sont en quelque sorte issus. Le cours explore cette préoccupation constante au fil d’une triple trajectoire biographique, thématique et géographique, conduisant des plateaux du Jura, où le jeune architecte avait découvert la nature, aux rivages de la Méditerranée qui n’a cessé de l’inspirer.

May 28 2019

1hr

Play

Rank #2: 04 - Usages juridiques du passé (dans la pensée des juristes romains)

Podcast cover
Read more
Dario Mantovani
Droit, culture et société de la Rome antique
Collège de France
Année 2018-2019
Usages juridiques du passé (dans la pensée des juristes romains

Observer Rome au prisme de son droit : c’est l’objectif de l’enseignement de « Droit, culture et société », institué pour la première fois au Collège de France et confié à Dario Mantovani.

Tout droit constitue une technique pour donner une forme à la société, mais une technique qui à son tour prend sa forme de la société. Cela vaut tout particulièrement pour Rome, où – au-delà de la législation – le rôle des juristes a été fondamental. Personnes privées, légitimées en premier lieu par leurs compétences, ils offraient leur conseil désintéressé à leurs concitoyens, en en retirant du prestige social. Le droit a ainsi évolué sous la forme d’un débat, d’un grand discours collectif, dans lequel chaque juriste pouvait faire entendre sa voix, s’il avait les bons arguments. Une rhétorique sans ruse, guidée par des valeurs communes, dans laquelle le droit n’est pas seulement ordonnancement, mais aussi raisonnement.

Un discours qui s’est même transformé en une littérature, dont la beauté vient de sa densité, de la précision du langage, du rythme où résonne le pas solennel des lois. Une littérature capable de susciter le plaisir de la lecture et qui mérite d’être redécouvert, comme le prouve celui-là même qui fut à l’origine du Collège de France, Guillaume Budé : son commentaire au Digeste (en 1508) a été un exemple éminent du prisme que le droit pouvait constituer pour regarder une société et sa culture (et aussi pour s’interroger sur sa propre époque). En effet, le droit romain, après avoir appartenu à Rome, appartint à l’Europe. Et si l’enseignement de Dario Mantovani s’intéresse surtout au moment antique du droit de Rome, il ne perd pas de vue la traversée des époques.

À partir du XIe siècle, le Corpus Iuris Civilis, un recueil de textes juridiques romains que l’empereur Justinien avait fait compiler entre 528 et 534 apr. J.-C., a constitué le cœur de l’enseignement universitaire. Attirés par ce rappel intellectuel, tout d’abord en Italie puis dans la majeure partie de l’Europe actuelle, des générations d’étudiants se sont formés à la lecture exigeante et passionnante de ces textes, à la lumière de nécessités et de questions toujours nouvelles. Devenus ensuite avocats, juges ou fonctionnaires, ils portèrent, réélaborèrent et diffusèrent des idées qui ont été fondamentales pour la construction européenne de l’idée de justice et d’État de droit : le droit d’une cité antique devenait ainsi droit commun à l’Occident. Cette chaire s’ouvrira à une intense collaboration transdisciplinaire, pour replacer l'étude du droit romain là où il peut contribuer à éclaircir l'histoire de Rome et de son empire, et la façon dont cette technique a nourri l'imaginaire institutionnel de l'Occident.

May 24 2019

1hr

Play

Rank #3: 01 - Usages juridiques du passé (dans la pensée des juristes romains) - VIDEO

Podcast cover
Read more
Dario Mantovani
Droit, culture et société de la Rome antique
Collège de France
Année 2018-2019
Usages juridiques du passé (dans la pensée des juristes romains)
Observer Rome au prisme de son droit : c’est l’objectif de l’enseignement de « Droit, culture et société », institué pour la première fois au Collège de France et confié à Dario Mantovani.

Tout droit constitue une technique pour donner une forme à la société, mais une technique qui à son tour prend sa forme de la société. Cela vaut tout particulièrement pour Rome, où – au-delà de la législation – le rôle des juristes a été fondamental. Personnes privées, légitimées en premier lieu par leurs compétences, ils offraient leur conseil désintéressé à leurs concitoyens, en en retirant du prestige social. Le droit a ainsi évolué sous la forme d’un débat, d’un grand discours collectif, dans lequel chaque juriste pouvait faire entendre sa voix, s’il avait les bons arguments. Une rhétorique sans ruse, guidée par des valeurs communes, dans laquelle le droit n’est pas seulement ordonnancement, mais aussi raisonnement.

Un discours qui s’est même transformé en une littérature, dont la beauté vient de sa densité, de la précision du langage, du rythme où résonne le pas solennel des lois. Une littérature capable de susciter le plaisir de la lecture et qui mérite d’être redécouvert, comme le prouve celui-là même qui fut à l’origine du Collège de France, Guillaume Budé : son commentaire au Digeste (en 1508) a été un exemple éminent du prisme que le droit pouvait constituer pour regarder une société et sa culture (et aussi pour s’interroger sur sa propre époque). En effet, le droit romain, après avoir appartenu à Rome, appartint à l’Europe. Et si l’enseignement de Dario Mantovani s’intéresse surtout au moment antique du droit de Rome, il ne perd pas de vue la traversée des époques.

À partir du XIe siècle, le Corpus Iuris Civilis, un recueil de textes juridiques romains que l’empereur Justinien avait fait compiler entre 528 et 534 apr. J.-C., a constitué le cœur de l’enseignement universitaire. Attirés par ce rappel intellectuel, tout d’abord en Italie puis dans la majeure partie de l’Europe actuelle, des générations d’étudiants se sont formés à la lecture exigeante et passionnante de ces textes, à la lumière de nécessités et de questions toujours nouvelles. Devenus ensuite avocats, juges ou fonctionnaires, ils portèrent, réélaborèrent et diffusèrent des idées qui ont été fondamentales pour la construction européenne de l’idée de justice et d’État de droit : le droit d’une cité antique devenait ainsi droit commun à l’Occident. Cette chaire s’ouvrira à une intense collaboration transdisciplinaire, pour replacer l'étude du droit romain là où il peut contribuer à éclaircir l'histoire de Rome et de son empire, et la façon dont cette technique a nourri l'imaginaire institutionnel de l'Occident.

May 24 2019

56mins

Play

Rank #4: 01 - Usages juridiques du passé (dans la pensée des juristes romains)

Podcast cover
Read more
Dario Mantovani
Droit, culture et société de la Rome antique
Collège de France
Année 2018-2019
Usages juridiques du passé (dans la pensée des juristes romains)
Observer Rome au prisme de son droit : c’est l’objectif de l’enseignement de « Droit, culture et société », institué pour la première fois au Collège de France et confié à Dario Mantovani.

Tout droit constitue une technique pour donner une forme à la société, mais une technique qui à son tour prend sa forme de la société. Cela vaut tout particulièrement pour Rome, où – au-delà de la législation – le rôle des juristes a été fondamental. Personnes privées, légitimées en premier lieu par leurs compétences, ils offraient leur conseil désintéressé à leurs concitoyens, en en retirant du prestige social. Le droit a ainsi évolué sous la forme d’un débat, d’un grand discours collectif, dans lequel chaque juriste pouvait faire entendre sa voix, s’il avait les bons arguments. Une rhétorique sans ruse, guidée par des valeurs communes, dans laquelle le droit n’est pas seulement ordonnancement, mais aussi raisonnement.

Un discours qui s’est même transformé en une littérature, dont la beauté vient de sa densité, de la précision du langage, du rythme où résonne le pas solennel des lois. Une littérature capable de susciter le plaisir de la lecture et qui mérite d’être redécouvert, comme le prouve celui-là même qui fut à l’origine du Collège de France, Guillaume Budé : son commentaire au Digeste (en 1508) a été un exemple éminent du prisme que le droit pouvait constituer pour regarder une société et sa culture (et aussi pour s’interroger sur sa propre époque). En effet, le droit romain, après avoir appartenu à Rome, appartint à l’Europe. Et si l’enseignement de Dario Mantovani s’intéresse surtout au moment antique du droit de Rome, il ne perd pas de vue la traversée des époques.

À partir du XIe siècle, le Corpus Iuris Civilis, un recueil de textes juridiques romains que l’empereur Justinien avait fait compiler entre 528 et 534 apr. J.-C., a constitué le cœur de l’enseignement universitaire. Attirés par ce rappel intellectuel, tout d’abord en Italie puis dans la majeure partie de l’Europe actuelle, des générations d’étudiants se sont formés à la lecture exigeante et passionnante de ces textes, à la lumière de nécessités et de questions toujours nouvelles. Devenus ensuite avocats, juges ou fonctionnaires, ils portèrent, réélaborèrent et diffusèrent des idées qui ont été fondamentales pour la construction européenne de l’idée de justice et d’État de droit : le droit d’une cité antique devenait ainsi droit commun à l’Occident. Cette chaire s’ouvrira à une intense collaboration transdisciplinaire, pour replacer l'étude du droit romain là où il peut contribuer à éclaircir l'histoire de Rome et de son empire, et la façon dont cette technique a nourri l'imaginaire institutionnel de l'Occident.

May 24 2019

56mins

Play

Rank #5: Leçon inaugurale : Droit, culture et société de la Rome antique - VIDEO

Podcast cover
Read more
Dario Mantovani
Droit, culture et société de la Rome antique
Collège de France
Année 2018-2019

Observer Rome au prisme de son droit : c’est l’objectif de l’enseignement de « Droit, culture et société », institué pour la première fois au Collège de France et confié à Dario Mantovani.

Tout droit constitue une technique pour donner une forme à la société, mais une technique qui à son tour prend sa forme de la société. Cela vaut tout particulièrement pour Rome, où – au-delà de la législation – le rôle des juristes a été fondamental. Personnes privées, légitimées en premier lieu par leurs compétences, ils offraient leur conseil désintéressé à leurs concitoyens, en en retirant du prestige social. Le droit a ainsi évolué sous la forme d’un débat, d’un grand discours collectif, dans lequel chaque juriste pouvait faire entendre sa voix, s’il avait les bons arguments. Une rhétorique sans ruse, guidée par des valeurs communes, dans laquelle le droit n’est pas seulement ordonnancement, mais aussi raisonnement.

Un discours qui s’est même transformé en une littérature, dont la beauté vient de sa densité, de la précision du langage, du rythme où résonne le pas solennel des lois. Une littérature capable de susciter le plaisir de la lecture et qui mérite d’être redécouvert, comme le prouve celui-là même qui fut à l’origine du Collège de France, Guillaume Budé : son commentaire au Digeste (en 1508) a été un exemple éminent du prisme que le droit pouvait constituer pour regarder une société et sa culture (et aussi pour s’interroger sur sa propre époque). En effet, le droit romain, après avoir appartenu à Rome, appartint à l’Europe. Et si l’enseignement de Dario Mantovani s’intéresse surtout au moment antique du droit de Rome, il ne perd pas de vue la traversée des époques.

À partir du XIe siècle, le Corpus Iuris Civilis, un recueil de textes juridiques romains que l’empereur Justinien avait fait compiler entre 528 et 534 apr. J.-C., a constitué le cœur de l’enseignement universitaire. Attirés par ce rappel intellectuel, tout d’abord en Italie puis dans la majeure partie de l’Europe actuelle, des générations d’étudiants se sont formés à la lecture exigeante et passionnante de ces textes, à la lumière de nécessités et de questions toujours nouvelles. Devenus ensuite avocats, juges ou fonctionnaires, ils portèrent, réélaborèrent et diffusèrent des idées qui ont été fondamentales pour la construction européenne de l’idée de justice et d’État de droit : le droit d’une cité antique devenait ainsi droit commun à l’Occident. Cette chaire s’ouvrira à une intense collaboration transdisciplinaire, pour replacer l'étude du droit romain là où il peut contribuer à éclaircir l'histoire de Rome et de son empire, et la façon dont cette technique a nourri l'imaginaire institutionnel de l'Occident.

May 24 2019

1hr 4mins

Play

Rank #6: Leçon inaugurale : Droit, culture et société de la Rome antique

Podcast cover
Read more
Dario Mantovani
Droit, culture et société de la Rome antique
Collège de France
Année 2018-2019

Observer Rome au prisme de son droit : c’est l’objectif de l’enseignement de « Droit, culture et société », institué pour la première fois au Collège de France et confié à Dario Mantovani.

Tout droit constitue une technique pour donner une forme à la société, mais une technique qui à son tour prend sa forme de la société. Cela vaut tout particulièrement pour Rome, où – au-delà de la législation – le rôle des juristes a été fondamental. Personnes privées, légitimées en premier lieu par leurs compétences, ils offraient leur conseil désintéressé à leurs concitoyens, en en retirant du prestige social. Le droit a ainsi évolué sous la forme d’un débat, d’un grand discours collectif, dans lequel chaque juriste pouvait faire entendre sa voix, s’il avait les bons arguments. Une rhétorique sans ruse, guidée par des valeurs communes, dans laquelle le droit n’est pas seulement ordonnancement, mais aussi raisonnement.

Un discours qui s’est même transformé en une littérature, dont la beauté vient de sa densité, de la précision du langage, du rythme où résonne le pas solennel des lois. Une littérature capable de susciter le plaisir de la lecture et qui mérite d’être redécouvert, comme le prouve celui-là même qui fut à l’origine du Collège de France, Guillaume Budé : son commentaire au Digeste (en 1508) a été un exemple éminent du prisme que le droit pouvait constituer pour regarder une société et sa culture (et aussi pour s’interroger sur sa propre époque). En effet, le droit romain, après avoir appartenu à Rome, appartint à l’Europe. Et si l’enseignement de Dario Mantovani s’intéresse surtout au moment antique du droit de Rome, il ne perd pas de vue la traversée des époques.

À partir du XIe siècle, le Corpus Iuris Civilis, un recueil de textes juridiques romains que l’empereur Justinien avait fait compiler entre 528 et 534 apr. J.-C., a constitué le cœur de l’enseignement universitaire. Attirés par ce rappel intellectuel, tout d’abord en Italie puis dans la majeure partie de l’Europe actuelle, des générations d’étudiants se sont formés à la lecture exigeante et passionnante de ces textes, à la lumière de nécessités et de questions toujours nouvelles. Devenus ensuite avocats, juges ou fonctionnaires, ils portèrent, réélaborèrent et diffusèrent des idées qui ont été fondamentales pour la construction européenne de l’idée de justice et d’État de droit : le droit d’une cité antique devenait ainsi droit commun à l’Occident. Cette chaire s’ouvrira à une intense collaboration transdisciplinaire, pour replacer l'étude du droit romain là où il peut contribuer à éclaircir l'histoire de Rome et de son empire, et la façon dont cette technique a nourri l'imaginaire institutionnel de l'Occident.

May 24 2019

1hr 4mins

Play

Rank #7: 01 - Le Corbusier : paysages pour l'âge de la machine

Podcast cover
Read more
Jean-Louis Cohen
Architecture et forme urbaine
Collège de France
Année 2018 - 2019
Le Corbusier : paysages pour l'âge de la machine

L’enjeu du paysage est présent dans toute l’œuvre de Le Corbusier, que ce soit à titre latent ou à titre manifeste. Si certains de ses bâtiments font office de chambre claire captant les vues sur les territoires les entourant, d’autres, tels la chapelle de Ronchamp ou le couvent de La Tourette, sont déterminés dans leur conception même par le paysage dont ils sont en quelque sorte issus. Le cours explore cette préoccupation constante au fil d’une triple trajectoire biographique, thématique et géographique, conduisant des plateaux du Jura, où le jeune architecte avait découvert la nature, aux rivages de la Méditerranée qui n’a cessé de l’inspirer.

May 21 2019

59mins

Play

Rank #8: 09 : 1815. Année zéro. L'Europe à l'heure des restitutions d'œuvres d'art

Podcast cover
Read more
Bénédicte Savoy
Histoire culturelle du patrimoine artistique en Europe, XVIIIᵉ-XXᵉ siècles
Collège de France
Année 2018 - 2019
1815. Année zéro. L'Europe à l'heure des restitutions d'œuvres d'art

Apr 23 2019

1hr 7mins

Play

Rank #9: 06 - Récits autobiographiques et ego-documents à l'époque moderne - VIDEO

Podcast cover
Read more
Sanjay Subrahmanyam
Collège de France
Histoire globale de la première modernité
2018 -2019
Récits autobiographiques et ego-documents à l'époque moderne

Apr 21 2019

1hr 1min

Play

Rank #10: 06 - Récits autobiographiques et ego-documents à l'époque moderne

Podcast cover
Read more
Sanjay Subrahmanyam
Collège de France
Histoire globale de la première modernité
2018 -2019
Récits autobiographiques et ego-documents à l'époque moderne

Apr 21 2019

1hr 1min

Play

Rank #11: 10 - Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive - VIDEO

Podcast cover
Read more
Jean-Luc Fournet
Collège de France
Culture écrite de l'antiquité tardive et papyrologie byzantine
Année 2018-2019
Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive

Le passage du paganisme au christianisme constitue probablement le phénomène qui a le plus profondément marqué le monde antique dans tous les domaines. Son importance historique explique qu’il ait été depuis longtemps tant étudié — même si chaque génération ne cesse d’apporter de nouveaux questionnements et de développer de nouvelles approches pour y répondre. Ce nouveau cycle de cours abordera la christianisation sous un angle moins scruté, celui de son influence sur la culture écrite. En quoi le développement du christianisme a-t-il pu changer les modes d’écriture et de lecture des Anciens ainsi que leurs goûts littéraires ? Comment l’enseignement, fondé sur les œuvres de l’ancienne culture païenne, a-t-il évolué sous l’influence de la nouvelle religion ? Quels effets cette dernière a-t-elle eus sur les formes de la création littéraire et de l’écrit de tous les jours ? Les papyrus (dont certains, inédits, seront présentés pour la première fois) fournissent une documentation incomparable pour répondre à ces questions et pour suivre le plus concrètement possible l’impact de la christianisation sur l’écrit antique et la façon dont a réagi la culture classique. Ils nous invitent à une véritable archéologie de la culture écrite entre les IVe et VIIe s.

Apr 19 2019

1hr

Play

Rank #12: 10 - Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive

Podcast cover
Read more
Jean-Luc Fournet
Collège de France
Culture écrite de l'antiquité tardive et papyrologie byzantine
Année 2018-2019
Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive

Le passage du paganisme au christianisme constitue probablement le phénomène qui a le plus profondément marqué le monde antique dans tous les domaines. Son importance historique explique qu’il ait été depuis longtemps tant étudié — même si chaque génération ne cesse d’apporter de nouveaux questionnements et de développer de nouvelles approches pour y répondre. Ce nouveau cycle de cours abordera la christianisation sous un angle moins scruté, celui de son influence sur la culture écrite. En quoi le développement du christianisme a-t-il pu changer les modes d’écriture et de lecture des Anciens ainsi que leurs goûts littéraires ? Comment l’enseignement, fondé sur les œuvres de l’ancienne culture païenne, a-t-il évolué sous l’influence de la nouvelle religion ? Quels effets cette dernière a-t-elle eus sur les formes de la création littéraire et de l’écrit de tous les jours ? Les papyrus (dont certains, inédits, seront présentés pour la première fois) fournissent une documentation incomparable pour répondre à ces questions et pour suivre le plus concrètement possible l’impact de la christianisation sur l’écrit antique et la façon dont a réagi la culture classique. Ils nous invitent à une véritable archéologie de la culture écrite entre les IVe et VIIe s.

Apr 19 2019

1hr

Play

Rank #13: 07 : 1815. Année zéro. L'Europe à l'heure des restitutions d'œuvres d'art - VIDEO

Podcast cover
Read more
Bénédicte Savoy
Histoire culturelle du patrimoine artistique en Europe, XVIIIᵉ-XXᵉ siècles
Collège de France
Année 2018 - 2019
1815. Année zéro. L'Europe à l'heure des restitutions d'œuvres d'art

Apr 12 2019

1hr 6mins

Play

Rank #14: 07 : 1815. Année zéro. L'Europe à l'heure des restitutions d'œuvres d'art

Podcast cover
Read more
Bénédicte Savoy
Histoire culturelle du patrimoine artistique en Europe, XVIIIᵉ-XXᵉ siècles
Collège de France
Année 2018 - 2019
1815. Année zéro. L'Europe à l'heure des restitutions d'œuvres d'art

Apr 12 2019

1hr 6mins

Play

Rank #15: 09 - Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive - VIDEO

Podcast cover
Read more
Jean-Luc Fournet
Collège de France
Culture écrite de l'antiquité tardive et papyrologie byzantine
Année 2018-2019
Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive

Le passage du paganisme au christianisme constitue probablement le phénomène qui a le plus profondément marqué le monde antique dans tous les domaines. Son importance historique explique qu’il ait été depuis longtemps tant étudié — même si chaque génération ne cesse d’apporter de nouveaux questionnements et de développer de nouvelles approches pour y répondre. Ce nouveau cycle de cours abordera la christianisation sous un angle moins scruté, celui de son influence sur la culture écrite. En quoi le développement du christianisme a-t-il pu changer les modes d’écriture et de lecture des Anciens ainsi que leurs goûts littéraires ? Comment l’enseignement, fondé sur les œuvres de l’ancienne culture païenne, a-t-il évolué sous l’influence de la nouvelle religion ? Quels effets cette dernière a-t-elle eus sur les formes de la création littéraire et de l’écrit de tous les jours ? Les papyrus (dont certains, inédits, seront présentés pour la première fois) fournissent une documentation incomparable pour répondre à ces questions et pour suivre le plus concrètement possible l’impact de la christianisation sur l’écrit antique et la façon dont a réagi la culture classique. Ils nous invitent à une véritable archéologie de la culture écrite entre les IVe et VIIe s.

Apr 12 2019

56mins

Play

Rank #16: 04 - Récits autobiographiques et ego-documents à l'époque moderne

Podcast cover
Read more
Sanjay Subrahmanyam
Collège de France
Histoire globale de la première modernité
2018 -2019
Récits autobiographiques et ego-documents à l'époque moderne

Apr 08 2019

1hr 1min

Play

Rank #17: 08 - Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive

Podcast cover
Read more
Jean-Luc Fournet
Collège de France
Culture écrite de l'antiquité tardive et papyrologie byzantine
Année 2018-2019
Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive

Le passage du paganisme au christianisme constitue probablement le phénomène qui a le plus profondément marqué le monde antique dans tous les domaines. Son importance historique explique qu’il ait été depuis longtemps tant étudié — même si chaque génération ne cesse d’apporter de nouveaux questionnements et de développer de nouvelles approches pour y répondre. Ce nouveau cycle de cours abordera la christianisation sous un angle moins scruté, celui de son influence sur la culture écrite. En quoi le développement du christianisme a-t-il pu changer les modes d’écriture et de lecture des Anciens ainsi que leurs goûts littéraires ? Comment l’enseignement, fondé sur les œuvres de l’ancienne culture païenne, a-t-il évolué sous l’influence de la nouvelle religion ? Quels effets cette dernière a-t-elle eus sur les formes de la création littéraire et de l’écrit de tous les jours ? Les papyrus (dont certains, inédits, seront présentés pour la première fois) fournissent une documentation incomparable pour répondre à ces questions et pour suivre le plus concrètement possible l’impact de la christianisation sur l’écrit antique et la façon dont a réagi la culture classique. Ils nous invitent à une véritable archéologie de la culture écrite entre les IVe et VIIe s.

Apr 04 2019

59mins

Play

Rank #18: 13 - Le Roman du Genji : poésie, langue et bouddhisme

Podcast cover
Read more
Jean-Noël Robert
Collège de France
Philologie de la civilisation japonaise
Année 2018-2019
Le Roman du Genji : poésie, langue et bouddhisme

Apr 04 2019

1hr 11mins

Play

Rank #19: 11 - Les inventions du politique : expérimentations médiévales

Podcast cover
Read more
Patrice Boucheron
Collège de France
Année 2018-2019
Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle
Les inventions du politique : expérimentations médiévales

« Se sentir bête, incapable, incompétent, idiot » (Pierre Bourdieu, Sociologie générale, 2015) : l’effort de recherche comme un art de l’affaiblissement
Une grammaire générative des possibles du politique au Moyen Âge est-elle possible ?
Des régularités davantage que des règles, un style d’enquête plus qu’une méthode : récapitulations des résultats de la recherche
Écrire l’histoire des problématisations : le passé est un réservoir de réponses, mais quelles étaient les questions ?
Un exemple : l’institution podestataire comme expérimentation et comme invention du politique (Jean-Claude Maire Vigueur dir., I podestà dell’Italia comunale. Parte I – Reclutamento e circolazione degli ufficiali forestieri (fine XII sec-metà XIV sec.), Rome, 2000)
Scalabilité et durabilité de l’expérience : les contours spatio-temporels de l’Italie communale
Une science du gouvernement au service de la concorde civique : l’art de la parole
De Enrico Besta à Giovanni Tabacco, le débat historiographique sur les origines de la charge de la podestat
Un moment révolutionnaire (Enrico Artifoni) ? Rythmes, espacement, événement
La consistance de la durée communale : un entassement des formes politiques et non une succession de régimes
Fuori, fuori il podestà : quand l’événement naît du dérèglement du rituel (Todi, 17 juillet 1268)
Une microstoria de l’écart à la norme (Jean-Claude Maire Vigueur, « Échec au podestat : l’expulsion de Comacio Galluzzi, podestat de Todi », Bollettino della deputazione di storia patria per l’Umbria, 1995)
Histoire émotionnelle d’une humiliation qui n’est pas souveraine : Comacio Galluzzi pleure de rage, puis se venge
À Murano également, en 1511, un raté de la ritualité politique (Claire Judde de la Rivière, La révolte des boules de neige. Murano face à Venise, 1511, 2014)
Fins du Moyen Âge, finalités de son étude : retour sur les trois manières de raconter la disparition, avant récidive, des Laudes regiae (1377, 1530, 1918)
Et comment raconter l’origine des acclamations royales ? Le coup d’État de 751 et la Donation de Constantin
La tension entre onction et élection, visée de l’archéologie politique, « cet étrange mélange d’anachronisme tranquille et d’ethnocentrisme heureux » (Olivier Christin, Vox populi, 2014)
Lorsque Ernst Kantorowicz réinterprétait le revival chevaleresque de la cour de Charles le Téméraire : « ce n’était plus la splendeur chatoyante de la chevalerie bourguignonne ; c’était la renommée universelle et les lauriers de César dont Charles brûlait d’envie » (cité par Robert Lerner)
Les deux formes paradoxales de la stabilité politique au Moyen Âge : la fuite est possible, l’alternative est pensable
La commune italienne comme accentuation, et non comme exception
Avant l’oublieuse Renaissance, présence de l’empire gréco-romain, gamme étendue des possibles politiques
Revenir a casa, une autre fois peut-être.

Apr 04 2019

1hr 3mins

Play

Rank #20: 04 : 1815. Année zéro. L'Europe à l'heure des restitutions d'œuvres d'art

Podcast cover
Read more
Bénédicte Savoy
Histoire culturelle du patrimoine artistique en Europe, XVIIIᵉ-XXᵉ siècles
Collège de France
Année 2018 - 2019
1815. Année zéro. L'Europe à l'heure des restitutions d'œuvres d'art

Mar 21 2019

1hr 6mins

Play

02 - La Mésopotamie sous les successeurs de Hammu-rabi (suite) - VIDEO

Podcast cover
Read more
Dominique Charpin
Collège de France
Année 2019 - 2020
Civilisation mésopotamienne
La Mésopotamie sous les successeurs de Hammu-rabi (suite)

Jan 18 2020

53mins

Play

02 - La Mésopotamie sous les successeurs de Hammu-rabi (suite)

Podcast cover
Read more
Dominique Charpin
Collège de France
Année 2019 - 2020
Civilisation mésopotamienne
La Mésopotamie sous les successeurs de Hammu-rabi (suite)

Jan 18 2020

53mins

Play

02 - Les inventions du politique (2) : narration et expérience - VIDEO

Podcast cover
Read more
Patrice Boucheron
Collège de France
Année 2019-2020
Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle
Les inventions du politique (2) : narration et expérience

Jan 18 2020

1hr 5mins

Play

02 - Les inventions du politique (2) : narration et expérience

Podcast cover
Read more
Patrice Boucheron
Collège de France
Année 2019-2020
Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle
Les inventions du politique (2) : narration et expérience

Jan 18 2020

1hr 5mins

Play

01 - Le sacre de la langue : Motoori Norinaga (1750-1801), du Genji-monogatari au Kojiki - VIDEO

Podcast cover
Read more
Jean-Noël Robert
Collège de France
Philologie de la civilisation japonaise
Année 2019-2020
Le sacre de la langue : Motoori Norinaga (1750-1801), du Genji-monogatari au Kojiki

Jan 18 2020

1hr 4mins

Play

01 - Le sacre de la langue : Motoori Norinaga (1750-1801), du Genji-monogatari au Kojiki

Podcast cover
Read more
Jean-Noël Robert
Collège de France
Philologie de la civilisation japonaise
Année 2019-2020
Le sacre de la langue : Motoori Norinaga (1750-1801), du Genji-monogatari au Kojiki

Jan 18 2020

1hr 4mins

Play

06 - Crises d'Orient : les origines de l'autoritarisme à partir de 1949

Podcast cover
Read more
Henry Laurens - Collège de France
Histoire contemporaine du monde arabe
Année 2019 - 2020
Crises d'Orient : les origines de l'autoritarisme à partir de 1949

Jan 15 2020

1hr 57mins

Play

01 - La Mésopotamie sous les successeurs de Hammu-rabi (suite) - VIDEO

Podcast cover
Read more
Dominique Charpin
Collège de France
Année 2019 - 2020
Civilisation mésopotamienne
La Mésopotamie sous les successeurs de Hammu-rabi (suite)

Jan 14 2020

56mins

Play

01 - La Mésopotamie sous les successeurs de Hammu-rabi (suite)

Podcast cover
Read more
Dominique Charpin
Collège de France
Année 2019 - 2020
Civilisation mésopotamienne
La Mésopotamie sous les successeurs de Hammu-rabi (suite)

Jan 14 2020

56mins

Play

01 - Les inventions du politique (2) : narration et expérience - VIDEO

Podcast cover
Read more
Patrice Boucheron
Collège de France
Année 2019-2020
Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle
Les inventions du politique (2) : narration et expérience

Jan 09 2020

1hr 3mins

Play

01 - Les inventions du politique (2) : narration et expérience

Podcast cover
Read more
Patrice Boucheron
Collège de France
Année 2019-2020
Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle
Les inventions du politique (2) : narration et expérience

Jan 09 2020

1hr 3mins

Play

08 - Introduction aux mondes africains médiévaux - VIDEO

Podcast cover
Read more
François-Xavier Fauvelle
Collège de France
Année 2019 - 2020
Introduction aux mondes africains médiévaux
Reflets dans une boule d'or (2) et conclusion du cours

Le sultan Mûsâ du Mâli est figuré sur l'Atlas catalan (1375) : examen de ses insignes royaux. Que signifie la boule d'or qu'il tient dans la main et qu'il présente au monde ? Texte et traduction de la légende en catalan. Enquête à partir des sources arabes au sujet de la pépite d'or qui fait partie des insignes royaux du Ghâna et du Mâli. La dilapidation du trésor royal du Mâli par Mârî Djâta II (années 1360-1370) au témoignage d'Ibn Khaldûn. Ostentation et dispendiosité : comparaison entre Mûsâ et Mârî Djâta. L'or africain au Moyen Âge : examen des facettes de la question : gisements, parures et orfèvrerie, transformation et transport, frappes monétaires. Le trésor de Cluny mis au jour en 2017 ; les données de la numismatique islamique. L'or : les problèmes en suspens.

Dec 21 2019

1hr 52mins

Play

08 - Introduction aux mondes africains médiévaux

Podcast cover
Read more
François-Xavier Fauvelle
Collège de France
Année 2019 - 2020
Introduction aux mondes africains médiévaux
Reflets dans une boule d'or (2) et conclusion du cours

Le sultan Mûsâ du Mâli est figuré sur l'Atlas catalan (1375) : examen de ses insignes royaux. Que signifie la boule d'or qu'il tient dans la main et qu'il présente au monde ? Texte et traduction de la légende en catalan. Enquête à partir des sources arabes au sujet de la pépite d'or qui fait partie des insignes royaux du Ghâna et du Mâli. La dilapidation du trésor royal du Mâli par Mârî Djâta II (années 1360-1370) au témoignage d'Ibn Khaldûn. Ostentation et dispendiosité : comparaison entre Mûsâ et Mârî Djâta. L'or africain au Moyen Âge : examen des facettes de la question : gisements, parures et orfèvrerie, transformation et transport, frappes monétaires. Le trésor de Cluny mis au jour en 2017 ; les données de la numismatique islamique. L'or : les problèmes en suspens.

Dec 21 2019

1hr 52mins

Play

05 - Crises d'Orient : les origines de l'autoritarisme à partir de 1949

Podcast cover
Read more
Henry Laurens - Collège de France
Histoire contemporaine du monde arabe
Année 2019 - 2020
Crises d'Orient : les origines de l'autoritarisme à partir de 1949

Dec 21 2019

1hr 56mins

Play

07 - Introduction aux mondes africains médiévaux - VIDEO

Podcast cover
Read more
François-Xavier Fauvelle
Collège de France
Année 2019 - 2020
Introduction aux mondes africains médiévaux
Reflets dans une boule d'or (1)

Le sultan Mûsâ du Mâli est figuré sur l'Atlas catalan (1375) : examen de ses insignes royaux. Que signifie la boule d'or qu'il tient dans la main et qu'il présente au monde ? Texte et traduction de la légende en catalan. Enquête à partir des sources arabes au sujet de la pépite d'or qui fait partie des insignes royaux du Ghâna et du Mâli. La dilapidation du trésor royal du Mâli par Mârî Djâta II (années 1360-1370) au témoignage d'Ibn Khaldûn. Ostentation et dispendiosité : comparaison entre Mûsâ et Mârî Djâta. L'or africain au Moyen Âge : examen des facettes de la question : gisements, parures et orfèvrerie, transformation et transport, frappes monétaires. Le trésor de Cluny mis au jour en 2017 ; les données de la numismatique islamique. L'or : les problèmes en suspens.

Dec 17 2019

51mins

Play

07 - Introduction aux mondes africains médiévaux

Podcast cover
Read more
François-Xavier Fauvelle
Collège de France
Année 2019 - 2020
Introduction aux mondes africains médiévaux
Reflets dans une boule d'or (1)

Le sultan Mûsâ du Mâli est figuré sur l'Atlas catalan (1375) : examen de ses insignes royaux. Que signifie la boule d'or qu'il tient dans la main et qu'il présente au monde ? Texte et traduction de la légende en catalan. Enquête à partir des sources arabes au sujet de la pépite d'or qui fait partie des insignes royaux du Ghâna et du Mâli. La dilapidation du trésor royal du Mâli par Mârî Djâta II (années 1360-1370) au témoignage d'Ibn Khaldûn. Ostentation et dispendiosité : comparaison entre Mûsâ et Mârî Djâta. L'or africain au Moyen Âge : examen des facettes de la question : gisements, parures et orfèvrerie, transformation et transport, frappes monétaires. Le trésor de Cluny mis au jour en 2017 ; les données de la numismatique islamique. L'or : les problèmes en suspens.

Dec 17 2019

51mins

Play

06 - Introduction aux mondes africains médiévaux - VIDEO

Podcast cover
Read more
François-Xavier Fauvelle
Collège de France
Année 2019 - 2020
Introduction aux mondes africains médiévaux
Pourquoi offrir une girafe ? (2)

Les « routes » transsahariennes : problèmes de représentation. Ibn Battûta (1353) et sa route de retour du Mâli à Fès. Le Maaden Ijâfen : un témoin archéologique isolé du commerce transsaharien dans le « empty quarter » du Sahara. De la nécessité de recourir à une plus grande abstraction graphique en parlant d'« axes ». Les axes du commerce transsahariens. Pour penser ces axes, les aborder à travers leurs deux dimensions. D'une part, la topographie des routes : exemple étudié de la « Piste des 40 jours » dans le Désert libyque. Complément d'enquête au sujet de la lettre du sultan Abû 'Amr 'Uthmân du Borno au sultan Barqûq d'Égypte au sujet de razzias arabes contre ses sujets. D'autre part, l'écologie politique des routes transsahariennes : les ondulations des routes et les glissements des débouchés terminaux ne se comprennent qu'à l'échelle des environnements politiques et économiques régionaux. Examen du cas de Sjilmâsa et du Touat, au Nord. Examen du cas de Ghâna, du Mâli et de Tombouctou, au Sud. La fixation temporaire des routes procède d'une « conversation » sur le sable du Sahara.

Dec 17 2019

1hr 57mins

Play

06 - Introduction aux mondes africains médiévaux

Podcast cover
Read more
François-Xavier Fauvelle
Collège de France
Année 2019 - 2020
Introduction aux mondes africains médiévaux
Pourquoi offrir une girafe ? (2)

Les « routes » transsahariennes : problèmes de représentation. Ibn Battûta (1353) et sa route de retour du Mâli à Fès. Le Maaden Ijâfen : un témoin archéologique isolé du commerce transsaharien dans le « empty quarter » du Sahara. De la nécessité de recourir à une plus grande abstraction graphique en parlant d'« axes ». Les axes du commerce transsahariens. Pour penser ces axes, les aborder à travers leurs deux dimensions. D'une part, la topographie des routes : exemple étudié de la « Piste des 40 jours » dans le Désert libyque. Complément d'enquête au sujet de la lettre du sultan Abû 'Amr 'Uthmân du Borno au sultan Barqûq d'Égypte au sujet de razzias arabes contre ses sujets. D'autre part, l'écologie politique des routes transsahariennes : les ondulations des routes et les glissements des débouchés terminaux ne se comprennent qu'à l'échelle des environnements politiques et économiques régionaux. Examen du cas de Sjilmâsa et du Touat, au Nord. Examen du cas de Ghâna, du Mâli et de Tombouctou, au Sud. La fixation temporaire des routes procède d'une « conversation » sur le sable du Sahara.

Dec 17 2019

1hr 57mins

Play

04 - Crises d'Orient : les origines de l'autoritarisme à partir de 1949

Podcast cover
Read more
Henry Laurens - Collège de France
Histoire contemporaine du monde arabe
Année 2019 - 2020
Crises d'Orient : les origines de l'autoritarisme à partir de 1949

Dec 13 2019

1hr 55mins

Play

03 - Crises d'Orient : les origines de l'autoritarisme à partir de 1949

Podcast cover
Read more
Henry Laurens - Collège de France
Histoire contemporaine du monde arabe
Année 2019 - 2020
Crises d'Orient : les origines de l'autoritarisme à partir de 1949

Dec 10 2019

1hr 55mins

Play

iTunes Ratings

8 Ratings
Average Ratings
5
1
1
1
0